Secteur à profit social

Version imprimablePDF version

Ce site n'a pas pour objectif de recenser toutes les aides accessibles à tous les types d'entreprise.
 
En tant que représentant des fédérations d'employeurs du secteur à profit social (non marchand - voir Qui sommes nous?), nous avons délibérément limité notre recherche aux aides accessibles aux entreprises sociales.
 
Parler d'entreprise sociale permet d'attester à la fois de la dimension économique et entrepreunariale du secteur, mais aussi de sa dimension sociale. Une entreprise sociale est une entreprise qui poursuit un objectif d’intérêt général (social, sociétal, environnemental) plutôt que de générer du profit pour ses propriétaires ou ses partenaires. Elle présente souvent un caractère innovant, à travers les produits ou services qu’elle offre et les modes d’organisation ou de production qu’elle utilise. Les entreprises sociales peuvent aussi faire appel à des acteurs fragilisés de la société (personnes frappées d’exclusion sociale). Elles contribuent ainsi à la cohésion sociale, à l’emploi et à la réduction des inégalités.
 
Derrière les entreprises sociales, une multitude d'employeurs actifs sur le terrain du secteur à profit social, un secteur qui répond aux caractéristiques suivantes :
 

Des services par et pour l’humain

Le  secteur  des  entreprises  à  profit  social  (non  marchand)  développe  des  services  qui  respectent  3 caractéristiques:

  • Répondre à des besoins essentiels de la population, tels que les soins de santé, l’accueil  et l’hébergement de personnes fragilisées, l’aide à domicile, l’éducation, la petite enfance, etc.
  • Poursuivre une finalité non lucrative.
  • Bénéficier  en  partie  de  ressources collectives afin de garantir la qualité et l’accessibilité financière de ses services à la population.

 

Le secteur à profit social, moteur de l’économie

Dans certains hémicycles, le secteur à profit social (non marchand) est dépeint négativement et réduit à un rôle de bénéficiaire de l’argent public. La réalité économique est tout autre. L’ampleur des activités produites par les entreprises à profit social en fait un acteur essentiel de l’économie belge puisqu'il représente à lui seul :

- 19% de l’emploi total en Wallonie, soit 195.550 postes de travail
- + de 9.000 établissements
- 19,5% de la valeur ajoutée totale en Wallonie, soit + de 15 milliards €

Un secteur en plein développement

L’emploi dans le secteur à profit social dépasse actuellement la somme de l’emploi dans les secteurs de la construction, de l’Horeca et des activités financières. Les plus importantes croissances de l’emploi s’observent dans les services suivants : secteur hospitalier, aide  familiale et hébergement de personnes âgées.
 
Le développement du secteur à profit social devrait se poursuivre selon les prévisions réalisées par le Bureau fédéral du Plan en 2012. Entre 2011 et 2017, la croissance annuelle moyenne de l’emploi dans le secteur de la santé et de l’action sociale est estimée à + 2,1 % pour + 0,8 % pour l’ensemble de l’économie wallonne. De même, la création de richesse (valeur ajoutée) y connaîtrait une croissance supérieure à la moyenne régionale (plus de 2,5% entre 2010 et 2016).

Une appellation positive pour un secteur qui bouge

Aujourd’hui, le secteur ne se définit plus par opposition au secteur marchand mais bien par sa finalité : "le profit social". Ce changement de nom est une manière de s’affirmer comme acteur spécifique défendant sa vision de la société face à de multiples défis (marchandisation, adaptation aux besoins de la population, crise financière, etc.).

Dans le même ordre d'idée, parler d'entreprise sociale permet d'attester à la fois de la dimension économique et entrepreunariale du secteur, mais aussi de sa dimension sociale. Ainsi, une proposition récente de la Commission européenne définit l'entreprise sociale comme "une entreprise dont le principal objectif est d’avoir une incidence sociale plutôt que de générer du profit pour ses propriétaires ou ses partenaires. Elle opère sur le marché en fournissant des biens et des services de façon entrepreneuriale et innovante et elle utilise ses excédents principalement à des fins sociales. Elle est soumise à une gestion responsable et transparente, notamment en associant ses employés, ses clients et les parties prenantes concernées par ses activités économiques".